1. Accueil
  2. Actualités

Disparition de Lina, 15 ans : il y a du nouveau concernant la plainte pour agression

par Lola Talbot

Disparition de Lina, 15 ans : il y a du nouveau concernant la plainte pour agression
Crédit photo : Lina © Instagram

Alors que l’un des deux hommes contre lequel Lina a porté plainte pour viol a révélé un alibi imparable, le profil de son ami, également impliqué, continue de questionner.

Alors que la mère de Lina est quasiment sûre que sa fille a été enlevée, un expert en criminologie est également allé dans ce sens. Selon lui, l’hypothèse d’une fugue n’est pas viable. Rappelons que la jeune fille de 15 ans se rendait à la gare pour retrouver son petit ami Tao à Strasbourg. C’est sur le trajet piéton, le long d’une départementale, qu’elle a été vue pour la dernière fois.

Si cette dramatique disparition remonte déjà au mois de septembre 2023, ses proches ne perdent pas espoir. Pourtant, les pistes s’amenuisent de jour en jour. Celle qui aurait eu de nombreux ennemis avait pourtant porté plainte pour viol contre deux hommes avant de disparaître. L’un d’eux fait à nouveau parler de lui…

Nouveau suspect dans la disparition de Lina

Le 23 septembre 2023, Lina Delsarte était vue pour la dernière fois. Depuis près de neuf mois, tous les efforts pour la retrouver restent vains. Une situation dramatique et douloureuse pour la famille de la jeune adolescente de 15 ans. Tandis que chaque nouvelle piste tombe à l’eau, ses proches désespèrent de la retrouver vivante. Ou même de savoir ce qu’il s’est réellement passé sur cette départementale reliant son domicile à la gare de La Plaine, une commune du Bas-Rhin proche de Strasbourg.

Au cours de l’enquête, les policiers ont rapidement fait le lien avec une plainte déposée par la jeune fille elle-même quelques semaines plus tôt. Lina accusait effectivement T. et L. de viol. Interrogé par nos confrères du Nouveau Détective, le premier affirmait :  « Je ne l’ai pas kidnappée, je n’ai rien à voir avec ça »Mais ce jeune homme, passionné de voitures, ne s’est pas arrêté là. De fait, il en a dévoilé davantage sur son planning inattendu le jour de la disparition de l’adolescente.

Un alibi qui fait beaucoup parler…

Contre toute attente, ce jeune de la Vallée de la Bruche était en compagnie d’un ami. Tous deux, en train de s’adonner à une activité illégale, vidéo à l’appui.

J’ai été convoqué pendant quatre heures dans un bureau de gendarmes avec des keufs de Strasbourg. J’ai montré tous les Snap, j’étais dans mon lit en train de fumer un gros joint avec un pote à moi. Il n’y a aucun souci là-dessus.

Et lorsqu’on l’interroge sur son camarade L., que Lina avait également accusé de viol, il ne passe pas par quatre-chemins. Selon lui, il ne lui parlerait plus après « une affaire personnelle » qui aurait mal tourné. Il s’agirait là d’une réparation de voiture. Toujours est-il que le profil de ce fameux L. continue de questionner.

Et pour cause, le jeune homme avait déjà été condamné à 18 mois de prison. Dont 12 avec sursis, pour une série de violences sur ses anciennes compagnes. Également suspecté d’avoir abusé de deux adolescentes, Le Figaro écrit qu’il a « détruit » le portable de l’une d’elles pour ne pas qu’elle donne l’alerte. Voilà qui n’est pas sans rappeler l’Iphone de Lina, brutalement indétectable depuis 11 h 22 le jour de sa disparition. Selon sa mère Fanny Groll et sa meilleure amie Sandra, « il y a un lien à 2000 % avec l’affaire du viol et les vols de moto ».

Issue d'une formation littéraire et formée aux métiers du cinéma, j'ai obtenu un Master en ingénierie culturelle puis un MBA en communication et relation médias. Cela m'a permis de me spécialiser en journalisme, plus particulièrement sur des sujets actu, sport et culture.

LinkedIn

Plus d’articles sur