1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : l’arrivée d’une 2ème vague est « extrêmement probable » en France

Coronavirus : l’arrivée d’une 2ème vague est « extrêmement probable » en France

Le 24 Juin 2020 à 10:34 par Louisa Haddad

Coronavirus : en se basant sur trois critères, le Conseil scientifique appelle les autorités et la population à la plus grande vigilance. En effet, une deuxième vague serait tout à fait probable en France.

Une deuxième vague de Coronavirus

On vous racontait que Philipe Lelouche avait contaminé toute sa famille. Évidement, à l’heure actuelle, il est bien trop tôt pour parler d’une seconde vague de coronavirus en France. Cependant, le Conseil scientifique, dans un avis remis au gouvernement ce dimanche 21 juin, appelle à la plus grande vigilance. Selon ses membres, la maladie pourrait faire son retour dans le pays et ce à court ou moyen terme. « Une intensification de la circulation du SARSCoV-2 dans l’hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l’approche de l’hiver) est extrêmement probable« , peut-on lire.

C’est sur la base de trois critères que le Conseil scientifique se base. D’abord, il y a la faible immunité collective en France. Aujourd’hui estimée à 5%, cela serait insuffisant « pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique ». Puis, il y a également la circulation du virus. Celui-ci est encore très présent en Europe mais surtout dans l’hémisphère sud. De nombreux pays, qui rentrent dans la saison hivernale, connaissent une multiplication incontrôlée des cas.

La mise en garde du Conseil scientifique

Force est de constater que « l’expérience des pandémies grippales » a permis de statuer sur le fait qu’il y a toujours deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier. « On sait de façon inhérente, qu’à l’automne, dans les pays tempérés comme la France, il y a plus de virus qui circulent, et qu’on va se retrouver dans des conditions propices », a confié à BFMTV Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches.

« Parce que quand il fait plus froid, on est plus souvent dans des atmosphères confinées, on est donc plus rassemblées, plus collés, on est moins à l’extérieur, et on a moins de distanciation », poursuit le spécialiste. Selon BFM, en cas de deuxième vague effective, Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, a fait savoir qu’un « confinement partiel » de la population pourrait être envisagé. Il a déclaré. « Le conseil scientifique est dans son rôle, celui d’imaginer tout ce qui peut se passer. Il le dit très clairement, ‘on vous donne un retour d’expérience pour lutter contre l’impréparation' ». 

On vous disait également que Jennifer Aniston a vendu un portrait d’elle nue pour la lutte contre le Coronavirus mais aussi que Gad Elmaleh a décrit ses symptômes du coronavirus.

Officielles

Officielles