1. Accueil
  2. TV
  3. Emission TV
  4. Kaoutar et Nour (Pékin Express) : ‘ils avaient un problème avec les Maghrebins’, leurs confidences sur le racisme

Kaoutar et Nour (Pékin Express) : ‘ils avaient un problème avec les Maghrebins’, leurs confidences sur le racisme

Le 24 Mar 2021 à 13:51 par Samantha Martins

Ce mardi 23 mars, le duo mère-fille Kaoutar et Nour ont quitté l’aventure Pékin Express. Battues durant le duel final, les deux candidates sont revenues sur les nombreuses difficultés éprouvées en Grèce à 20 minutes.

Pékin Express : la dernière étape se déroule en Europe

Alors que la dernière saison de Pékin Express a démarré en Afrique et plus particulièrement en Ouganda, elle se termine en Europe. En effet, à cause de la crise du Coronavirus, le tournage de cette 14ᵉ saison a dû être stoppé durant plusieurs mois. Lorsqu’il a repris, il n’était pas question de tourner en Afrique. Les candidats restants se sont donc envolés pour la Turquie (où a eu lieu un accident mortel) puis la Grèce pour poursuivre leur aventure.

C’est d’ailleurs en Grèce que Kaoutar et Nour se sont inclinées face à leurs adversaires. Candidates redoutables depuis le début, la mère et la fille ont remporté les deux premières étapes en plus de deux amulettes d’un montant de 10 000 euros chacune.

Lors de l’épisode diffusé ce 23 mars, Kaoutar et Nour ont été éliminées en duel final. Dans une interview accordée au média 20 Minutes, les deux femmes se sont confiées sur les difficultés qu’elles ont rencontrées en Grèce.

Kaoutar et Nour : victime de racisme lors de l’étape en Grèce

Comme Nour l’a expliqué plus tard sur son compte Instagram également, l’étape en Grèce n’a pas été de tout repos pour la mère et sa fille. En effet, les deux candidats étaient victimes de racisme. « On est arrivées en plein Covid et alors que la Grèce était en conflit avec la Turquie, donc les gens avaient peur. Aux difficultés physiques et morales s’ajoutaient la difficulté du pays et des conditions », a expliqué Kaoutar. Et Nour de poursuivre : « La famille chez qui on a dormi nous a dit que les Grecs, en ce moment, à cause du conflit greco-turc, avaient un problème avec tout ce qui est Maghrébins et Arabes. On a reçu beaucoup d’insultes, de remarques, de reproches. On nous a menacées d’appeler la police à plusieurs reprises. »

Dans l’épisode diffusé le 23 mars, la production n’a pas tout montré non plus. Selon le post de Nour sur les réseaux sociaux, les deux femmes marchaient 18 kilomètres par jour faute de pouvoir trouver un moyen de locomotion. Épuisée, Kaoutar est tombée et aurait même perdue connaissance en arrivant devant Stéphane Rotenberg – qui s’est expliqué sur les aventures coquines entre les participants.

Officielles

Officielles