Officielles

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Affaire du jeune Lucas : ‘Un mot dans son journal…’, le procureur se livre sur les dessous de l’enquête

Affaire du jeune Lucas : ‘Un mot dans son journal…’, le procureur se livre sur les dessous de l’enquête

Le 17 Jan 2023 à 14:49 par Louisa Haddad

Affaire du jeune Lucas : alors qu’une enquête préliminaire a été ouverte pour « harcèlement sur mineur de 15 ans », et « harcèlement scolaire », suite au suic.ide du jeune garçon, le procureur de la République a fait des révélations sur l’enquête.

L’affaire du jeune Lucas a secoué la France

Lucas, âgé de 13 ans, s’est donné la m.ort le 7 janvier à son domicile familial dans les Vosges. Alors qu’une enquête a été ouverte par le parquet d’Épinal, il semblerait que la cause de ce suicid.e soit le harcèlement scolaire sur fond d’homophobie.

L’adolescent était scolarisé au collège Louis-Armand de Golbey, Une cellule psychologique a été mise en place dès lundi au sein de cet établissement. Quelques élèves témoignent de leur sidération, voire de leur colère. «Une fille de ma classe m’avait dit qu’il se faisait harceler par des garçons de sa classe. Mais lui ne m’en a pas parlé directement. Je l’ai vu pour la dernière fois ici au collège, le vendredi avant sa mort, il avait le sourire, on n’a pas vu qu’il n’allait pas bien. On pensait que ça allait mieux.», a confié Alice, interrogée par Le Parisien. Une autre, a raconté au micro d’Europe 1 : «On le bousculait, on le traitait de pédale, de pé.dé. C’était inhumain. Il en avait parlé à la CPE et au principal. Mais d’après ce qu’il me disait, il n’y avait rien qui se passait.»

Le Procureur livre les détails de l’enquête

Un proche de la famille a raconté au micro de RMC : « Il était harc.elé régulièrement par rapport à sa tenue, sa façon d’être, à ce qu’il dégageait. Il était entier donc il ne se cachait pas. Cela dérangeait peut-être certaines personnes qui n’osaient être aussi entières que lui. Il en a parlé à sa maman qui a bien réagi en appelant la CPE, le principal… En rentrant de l’école, il se plaignait de ce qu’il vivait encore et encore. Sa maman a appelé au secours à plusieurs reprises. Le milieu scolaire, où il passait les trois-quarts de son temps, n’a pas réagi comme il fallait« .

Le procureur de la République d’Epinal, Frédéric Nahon, a fait le point sur cette affaire lors d’une conférence de presse organisée vendredi 13 janvier 2023. « Il convient d’être prudent sur le lien de causalité« , a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « L’objet de notre enquête est de confirmer la réalité des faits de harcèlement, leur durée, ainsi que le contenu exact des propos et des comportements dénoncés. Les investigations s’attacheront à vérifier le lien de causalité entre ces faits et le sui.cide« .

Affaire du jeune Lucas : 'Un mot dans son journal...', le procureur se livre sur les dessous de l'enquête

Puis, le procureur a fait une révélation déchirante : « Lucas avait laissé un mot dans son journal intime expliquant sa volonté de mettre fi.n à ses jours (…) mais il ne fait pas référence au harcèlement« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gossip Room (@gossiproomoff)

Par ailleurs, nous vous disions qu’une jeune femme avait payé 7500€ pour ressembler à Rihanna mais aussi que la plus jeune gagnante de l’Euromillions regrette d’avoir décroché le jackpot. Enfin, nous vous parlions d’Emmanuel Macron qui a défendu son amour pour Brigitte.

Ce 27 Juillet, Fabienne Carat n’a pas hésité à se livrer sur un mal qui lui a rendu la vie difficile depuis sa plus tendre jeunesse. À l’instar de plusieurs autres célébrités qui se sont livrées sur leurs troubles mentaux, la célèbre actrice de « Plus Belle La Vie » se confie alors sans tabou. On vous […]

Lire la suite

Officielles