Officielles

  1. Accueil
  2. People
  3. Télé Réalité
  4. Affaire Porta Potty : Maissane affirme avoir été invitée à Dubaï pour 50 000 euros

Affaire Porta Potty : Maissane affirme avoir été invitée à Dubaï pour 50 000 euros

Le 05 Mai 2022 à 09:41 par Samantha Martins

L’Affaire Porta Potty continue de défrayer la chronique. Sur le plateau de TPMP, une célèbre candidate est venue témoigner. Elle affirme recevoir régulièrement des propositions de la part d’agences d’escortes dubaïotes.

Affaire Porta Potty : des influenceuses françaises s’adonneraient à des pratiques dégoûtantes

Depuis plusieurs jours, certaines influenceuses sont dans la tourmente. En effet, des blogueurs et youtubeurs américains ont utilisé des images de candidates de téléréalité françaises pour dénoncer les pratiques scabreuses auxquelles elles s’adonneraient à Dubaï.

Tout a commencé avec les sœurs El Himer. Marine et Océane sont accusées d’être des escortes pour de riches milliardaires à Dubaï. Mais ce n’est pas tout : les jeunes femmes auraient accepté d’avaler des excr*ments pour de grosses sommes d’argent.

Le blogueur Aqababe a même dévoilé une liste des influenceurs présumés concernées : « Anciennement : Milla Jasmine, Manon Marsault, Anissa Jebari, Léana Zaoui, Vanessa Lawrens, Luna Skye, Dylan Thiry, Ambre des Marseillais, Nadège Lacroix, Haneïa, Shanna Kress et son ancienne meilleure amie Gaby Supres. Actuellement : les sœurs jumelles El Himer ».

Maissane avoue avoir eu des propositions pour accompagner des hommes à Dubaï.

https://www.instagram.com/p/Cc9koMZIck0tPIG7M1gDQ9EPpGCLZJVERqh5sM0/

Affaire Porta Potty : Milla Jasmine, les sœurs El Himer et Haneïa réagissent

Avec de telles révélations, les candidates concernées n’ont pas pu rester sans rien dire. Accusées de pratiques dégoûtantes, plusieurs des influenceuses concernées par la polémique, ont pris la parole sur les réseaux sociaux. À commencer par Milla Jasmine : « Aujourd’hui, c’est un inconnu, un YouTubeur minable illégitime qui a décidé de vous faire croire qu’il connaît le vrai fond de commerce des influenceuses françaises à Dubaï. (…) Les Français nous connaissent et savent qu’on gagne notre vie avec la télé et divers placements de produits. Tout le monde parle de nos salaires exorbitants […]. Mais aujourd’hui, vous arrivez à croire que l’on vit à Dubaï, car on fait des choses immondes pour cela ? ».

Du côté des sœurs El Himer, ces dernières ont décidé de saisir la justice, outrées de voir ainsi leur nom salit. « Depuis quelques jours, mon nom et celui de ma sœur sont associés à tord à des rumeurs mensongères, diffamatoires et totalement abjectes. (..) Pour ceux qui ne le savent pas, cette histoire est désormais entre les mains de la justice. La liberté d’expression a ses limites du moment que la rumeur relayée est mensongère, diffamatoire et porte atteinte à la vie privée, l’intimité et surtout la dignité d’autrui ».

La belle Haneia, accusée d’être escorte girl à Mykonos, s’est même exprimée en larmes sur ses réseaux sociaux : « Cela me fait extrêmement mal au cœur de voir circuler ce genre d’information, car je n’ai pas envie que des jeunes filles qui me suivent croient qu’on vit comme ça. »

Affaire Porta Potty : Gilles Verdez fait de nouvelles révélations

Mais tout comme l’histoire de sorcellerie avec Carla, cette affaire risque de faire couler encore beaucoup d’encre. D’ailleurs, les chroniqueurs de TPMP (qui dévoilait les salaires des candidats les plus riches) sont revenus sur l’énorme scandale qui secoue la Toile ce 4 mai 2022. « Je vais vous révéler des propositions qui ont été faites », balance Gilles Verdez.

« C’est deux propositions qui ont été faites à des jeunes femmes qui ne sont pas françaises. Qui sont venues spécifiquement à Dubaï, qui ont été payées pour le prix d’une rencontre et à qui, une fois dans le lieu – dans l’hôtel ou dans la chambre, je ne sais pas – on a proposé des prestations horribles. (…) Pour défécation, on a proposé 60 000 € à l’une, 50 000 € à l’autre. Et, le plus horrible, faire l’amour avec un animal.«  Selon ses informations, on aurait demandé à ses jeunes femmes d’avoir des relations s*xuelles avec un chameau.

Aussi répugnantes puissent être ses propositions, une célèbre candidate des Marseillais a affirmé recevoir des demandes régulièrement de la part d’agence d’escorte à Dubaï. Pour la première fois, une influenceuse confirme que ce réseau de pr*stituion existerait bel et bien.

Affaire Porta Potty : Maissane révèle avoir reçu des propositions à 50 000 €

Toujours sur le plateau de TPMP, une candidate de téléréalité a témoigné. Celle-ci a expliqué avoir déjà reçu des propositions avec ses sommes indécentes pour partir en voyage avec de riches hommes d’affaires.

Il s’agit de Maissane. La jeune femme hospitalisée après s’être fait droguer à son insu explique : « en tant que candidate de télé, on reçoit souvent des propositions qui sont avec des sommes assez astronomiques. Genre des grosses sommes pour envoyer des photos de pieds ou faire des trucs chelous. (…) J’ai déjà reçu des propositions jusqu’à 5 000 € pour des photos de pieds.« 

Et d’ajouter : « Il y a beaucoup de fantasmes autour de ça, il y a beaucoup de mensonges. Après, c’est sûr que des propositions on en reçoit plein. Toutes les semaines on doit en recevoir. Il y a des agences d’escortes de Dubaï qui nous envoie des mails.«  S’il n’est jamais indiqué spécifiquement que les candidates doivent avoir des relations s*xuelles avec leurs clients, Maissane raconte qu’on leur propose de partir en voyage pour accompagner des hommes. « Le dernier mail que j’ai reçu ce doit être 50 000 € pour faire un voyage d’une semaine à Dubaï ». Des révélations qui ont laissé les chroniqueurs de Cyril Hanouna sans voix.

#PortaPotty : plusieurs candidates de télé-réalité ont vu leurs noms être évoqués dans cette affaire. L'une d'elle a décidé de faire une mise au point sur ses réseaux sociaux.

Lire la suite

Officielles