1. Accueil
  2. Actu
  3. Leïla Bekhti : elle pousse un coup de gueule après la manifestation contre le racisme

Leïla Bekhti : elle pousse un coup de gueule après la manifestation contre le racisme

Le 05 Juin 2020 à 20:39 par Khaoula Belkacemi

Leïla Bekhti a décidé de sortir du silence afin de pousser un coup de gueule après la manifestation contre le racisme auquel elle a participé aux côtés de plusieurs autres célébrités. Et c’est sur Instagram que la jeune femme poste son message. On vous raconte !

Camélia Jordana répond aux critiques de Cyril Hanouna

Cela fait plusieurs jours déjà que la jeune chanteuse est au centre de la polémique autour des violences policières en France. Rappelez-vous ! Camélia Jordana avait avoué ne pas se sentir en sécurité aujourd’hui en France face à un flic. Ses propos avaient alors créé la controverse et la jeune femme avait subi de lourdes critiques sur la toile, mais aussi sur le plateau de Cyril Hanouna. 

Elle avait décidé de s’exprimer à ce sujet sur son compte Instagram, et avait décidé de reposter le message relayé par l’une de ses fans. Elle commençait alors : « Le “mais qu’est-ce qu’on s’en tape” en dit long sur l’intérêt que porte Cyril Hanouna à la vie et aux affaires de son pays. Et si “on s’en tape”, pourquoi en parler à la télé ? A part alimenter encore plus la polémique et contribuer à la haine et au déchaînement depuis samedi. Et quel est le rapport avec le nombre de disques vendus surtout ? Connu ou pas, on a tous le droit de parler. »

Avant de finir :« Ces gens de banlieue ne sont pas invités sur les plateaux télé donc qui va parler pour eux ? Le sujet a été abordé, Camélia y a répondu. Elle a une voix, une visibilité et elle a surtout le cran de le faire parce que tellement d’autres ont bien trop peur pour leurs fesses. »

Le chanteur Slimane était d’ailleurs lui aussi venu à la rescousse de Camélia Jordana en défendant son message sur les réseaux.

Leïla Bekhti poste un message fort sur les réseaux

C’est peu après la manifestation qui s’est déroulée devant le Tribunal de Paris dans le 17ème arrondissement, que Leïla Bekhti a décidé d’envoyer un message fort à la France. Elle parle alors des violences policières autour du monde, avec l’affaire de George Floyd, mais aussi en France, à travers Adama Traoré. Un jeune homme noir qui est mort durant une interpellation musclée en France en 2016. 

Elle publiait alors le message suivant en légende d’une photo de la manifestation : « C’est donc ça ‘le monde d’après’ ? Ce ‘nouveau monde’ qu’on nous annonçait ? Celui que le déconfinement ouvrirait ? Mais dans ce monde d’après, avait-on seulement imaginé qu’un George Floyd pouvait mourir dans ces conditions ?, s’interroge Leïla Bekhti. Après deux mois confinés, tenus loin du monde, nos premiers pas à l’extérieur se heurtent à cette violence insupportable. C’est peut-être ça le monde d’après, mais ça ressemble étrangement au monde d’avant dans lequel le jeune Adama Traoré et tant d’autres ont disparu dans des circonstances similaires. Mais à ces moments-là, je n’ai pas vu. Je réalise que je n’ai probablement pas voulu voir. Cette violence policière qu’on avait fini par banaliser. Mais le monde s’est réveillé sous le genou de l’indicible. Dans le monde d’avant, cet acte abominable serait probablement passé inaperçu. Un de plus. Mais dans le monde d’après, il se passe quoi ? »

Et vous ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

À lire aussi, Laeticia Hallyday : elle adresse un message d’espoir après la mort de George Floyd

Officielles

Officielles