1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : ce qui sera autorisé ou pas pour fêter Noël en famille

Covid-19 : ce qui sera autorisé ou pas pour fêter Noël en famille

Le 30 Nov 2020 à 22:55 par Louisa Haddad

Covid-19 : les fêtes de fin d’année approchent à grand pas. Si les français veulent être auprès de leurs proches pour Noël, qu’en est-il réellement ? Le gouvernement a donné quelques indications.

Covid-19 et Noël : comment le fêter sans stress ?

On le sait désormais : les français ont le droit de fêter Noël malgré le Covid-19. Toutefois, et cela paraît évident, il y aura quelques règles à respecter.  En tout cas, on pourra se déplacer « sans autorisation, y compris entre régions » pour passer les fêtes en famille. En effet, le couvre-feu, qui devrait être mis en place le 15 décembre entre 21 heures et 7 du matin, sera « levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre » selon Jean Castex. Par conséquent, impossible de fêter Noël en décalé !

Toujours d’après lui, il faut également noter que « les déplacements vers ou depuis les territoires ultramarins », sont autorisés mais il faudra présenter « un test PCR négatif datant de moins de 72 heures », a précisé le premier ministre. Pour les expatriés, un retour en France est envisageable selon les conditions imposées par le pays de résidence. Et si on envisage de voyager à la montagne : cela reste possible mais sans faire de ski !

Les règles établies par le gouvernement pour les fêtes de fin d’année

Toutefois : s’il est possible d’être avec sa famille, Jean Castex l’a rappelé : « Cela ne veut pas dire que nous pourrons fêter Noël ou le Nouvel An comme les années précédentes car ces moments de rassemblements festifs et amicaux, où l’on baisse la garde et porte moins le masque, sont particulièrement risqués ». Il a également précisé qu’il fallait éviter les rassemblements trop nombreux et on peut supposer qu’il ne vaut mieux pas héberger ses cousins et cousines ! Encore moins faire dormir les grands-parents avec les petits-enfants.

Le Premier Ministre a également mentionné qu’il était absolument impératif de « limiter le nombre de personnes à table ». Courant décembre, le gouvernement donnera plus de précisions après avoir étudié ce que faisaient les autres pays européens. Par exemple, l’Allemagne, autorisera les rassemblements privés de 10 personnes maximum, sans compter les moins de 14 ans, du 23 décembre au 1er janvier. Au contraire,  les réunions de famille sont interdits le soir du Nouvel An au Royaume-Uni.

Emmanuel Macron avait demandé aux personnes fragiles et à celles de plus de 70 ans (chez qui un nouveau symptôme a été détecté) de porter un masque, même à domicile, en présence d’autres personnes « même un proche, un enfant ou un petit enfant » et de respecter la distanciation physique. En attendant, il se prépare à proposer une campagne de vaccinations dès le début de l’année prochaine.

Et vous, comment envisagez-vous ce Noël ?

Officielles

Officielles