1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : quand va-t-on retrouver une vie normale ? Ce qu’on sait et ce qu’on ignore encore

Coronavirus : quand va-t-on retrouver une vie normale ? Ce qu’on sait et ce qu’on ignore encore

Le 18 Fév 2021 à 10:21 par Samantha Martins

Restaurants, salles de concert, musées fermés. Couvre-feu à 18 heures pour une durée encore indéterminée. Quand pourrons-nous enfin entrevoir la lumière au bout du tunnel ? Est-ce que bientôt, notre vie d’avant pourra-t-elle reprendre ? On fait le point sur la situation : ce que l’on sait et ce que l’on ne sait toujours pas.

Ouverture prochaine des lieux culturels ?

Le 15 février 2020, la France annonçait le tout premier mort du Coronavirus. Quasiment un an plus tard, jour pour jour, la situation n’a pas tellement évolué. Les scientifiques se montrent encore très pessimistes à propos de notre avenir. D’ailleurs, cette pandémie mondiale n’est pas la première et ne sera certainement pas la dernière… Mais peut-on tout de même espérer une amélioration ces prochains mois ?

Pour ce qui est des lieux culturels en tout cas, aucune date de réouverture n’a encore été fixée. Néanmoins, la ministre Roselyne Bachelot a annoncé lundi qu’une expérimentation de concerts à Marseille et Paris aurait lieu « dans la deuxième quinzaine de mars ». Les téléspectateurs, « assis avec la possibilité de se lever »​, devront se soumettre à des tests avant et après le concert. À Saint-Malo aussi, deux concerts tests devraient se tenir courant du mois de mai.

Il va sans dire que la réussite de ces expérimentations seront déterminantes pour la réouverture des lieux culturels. D’ailleurs, la ministre est plutôt optimiste à propos des festivals assis qui devront avoir lieu cet été. Concernant les musées, la question est toujours au point mort, même si la Maire de Beauvais a proposé d’expérimenter une ouverture également.

Quand rouvriront les restaurants ?

C’est la question que tout le monde se pose. Malheureusement, le gouvernement n’a encore pris aucune décision. Ce, malgré les nombreuses dates non vérifiées qui circulent sur le net. « Je nous vois mal nous enfermer à nouveau dans un système de date qui créerait forcément de la déception si elle ne pouvait pas être tenue, a expliqué Matignon. Une réouverture en fonction de l’évolution réelle de la pandémie consisterait à autoriser la reprise des activités dès que la circulation du virus, par exemple, sera repassée en dessous d’un certain seuil. »

Aujourd’hui, le seuil des contaminations est de 18 000 cas par jours. Les bars et les restaurants font partie des lieux où il y a le plus de contaminations d’après une étude de l’Institut Pasteur. Pour faciliter la réouverture, l’exécutif serait en train de travailler sur une mise à jour de l’application Tous Anti-Covid. Elle pourrait ainsi informer les clients des cas positifs.

Quant au monde du sport, plusieurs scientifiques sont favorables à la réouverture des stades « avec des précautions ». « Le fait d’être en extérieur diminue beaucoup la transmission » a notamment expliqué l’infectiologue Pierre Tattevin.

À quand la fin du couvre-feu ?

Le parlement a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1ᵉʳ juin. Depuis que le couvre-feu a été avancé à 18 heures, aucun objectif n’a été fixé par l’exécutif. D’autant que du côté des scientifiques, on préconise encore un nouveau confinement qu’Emmanuel Macron compte bien éviter à tout prix.

D’ici la fin de l’été, le chef d’État a promis que « nous aurons proposé un vaccin à tous les Français qui le souhaitent. » Néanmoins, cela ne veut pas dire que l’épidémie prendra fin. Premièrement, pour atteindre l’immunité collective, il faudrait que 70 % de la population se vaccine. Or, d’après un sondage Oxada-Backbone, seulement 41.5 % des Français souhaiteraient se faire vacciner pour le moment.

Sans oublier que les variants brésilien et sudafricain sont particulièrement résistants. En d’autres termes, « L’histoire nous a prouvé que la vaccination ne peut, à elle seule, éliminer un virus. Une sortie mondiale du Covid-19 en 2021 paraît donc hautement improbable » a déclaré un collectif de médecins, économistes et politistes dans une tribune publiée dans Le Monde.

Officielles

Officielles