1. Accueil
  2. People

Alain : le candidat de l’Amour est dans le pré écope de 10 mois de prison fermes

par Lola Talbot

Alain : le candidat de l’Amour est dans le pré écope de 10 mois de prison fermes
Crédit photo : Alain (l’Amour est dans le pré) ©Instagram

Poursuivi en justice pour plusieurs chefs de prévention liés à son métier, Alain de L’amour est dans le pré a finalement écopé d’une lourde sanction. Tous les détails dans cet article.

De toute évidence, participer à L’amour est dans le pré n’a pas les mêmes retombées pour tous. De son côté, Alain ne semble pas avoir emprunté le chemin le plus facile. C’est également le cas d’une candidate qui a été hospitalisée pour graves soucis de santé. Heureusement, on peut compter sur un couple heureux qui a décidé de se marier.

Personnalité phare de la saison 17 de L’amour est dans le pré, Alain est actuellement dans de sales draps. Après avoir répondu aux critiques qui le qualifiaient de pervers tendancieux, l’agriculteur s’est retrouvé face à la justice. S’il avait trouvé l’amour dans les bras d’un autre Alain pendant l’émission, il est aujourd’hui en couple avec un certain Denis.

Alain de L’amour est dans le pré face à la justice

Révélé dans la saison 17 de l’émission de dating culte de M6, Alain avait choisi de faire un bout de chemin avec son homonyme. Pourtant, l’agriculteur avait été marié à une femme pendant 7 ans par le passé. À présent fier de son homosexualité, il partage aujourd’hui sa vie avec un certain Denis. Malheureusement, si tout va bien côté cœur, sa vie professionnelle est en proie à de graves problèmes. Pour cause, son exploitation a été visée par de nombreux contrôles qui ne se sont pas avérés positifs.

Ainsi, comme le dévoile La Montagne, Alain s’est retrouvé nez à nez avec l’Urssaf, la répression des fraudes, et même les services vétérinaires. Peu soucieux de l’administratif et de l’hygiène, l’éleveur de veaux et commerçant s’était déjà retrouvé face à la justice en mars 2022. À cette occasion, il avait écopé de « six mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans, avec obligation de régler les sommes dues« . Toutefois, cette première mise à l’épreuve n’aura pas porté ses fruits…

Le candidat écope d’une peine de prison ferme

Pour cause, Alain s’est à nouveau retrouvé devant le tribunal de Moulins dans l’Allier le 29 mai dernier. À son encontre, la justice a retenu pas moins de 28 chefs de prévention. Parmi eux, il était question de travail dissimulé. À savoir que son fils l’a régulièrement aidé sans déclaration légale. De même, il est accusé de tromperie sur marchandise pour avoir vendu des produits non-issus de son exploitation lors de marchés, voire parfois périmés. En outre, il est poursuivi pour maltraitance animale.

De fait, ses animaux n’avaient que peu de nourriture et d’eau. Quant aux poules, elles pondaient sur une épave de voiture. Leurs œufs ont été retrouvés souillés d’excréments. De quoi excéder le procureur qui a requis une très lourde peine selon La Montagne.

Dix mois de prison ferme aménageables, 5.000 euros d’amende, la confiscation de la remorque et du véhicule, l’interdiction de gérer et d’exercer une activité indépendante et d’éleveur, de l’interdire de marchés dans l’Allier pendant cinq ans.

Ce 3 juillet 2024, Alain a finalement fait face à une sentence moins terrible. S’il doit 188 000 euros à l’Urssaf, il a également écopé d’une peine aménageable de 10 mois de prison fermes. De même, il ne pourra plus exercer son métier d’éleveur et commerçant. Face à cette situation compliquée, il a évoqué une jalousie évidente depuis sa participation à L’amour est dans le pré

Issue d'une formation littéraire et formée aux métiers du cinéma, j'ai obtenu un Master en ingénierie culturelle puis un MBA en communication et relation médias. Cela m'a permis de me spécialiser en journalisme, plus particulièrement sur des sujets actu, sport et culture.

LinkedIn

Plus d’articles sur