Officielles

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le « stealthing » : la nouvelle « pratique » sexuelle juste inacceptable !

Le « stealthing » : la nouvelle « pratique » sexuelle juste inacceptable !

Le 27 Avr 2017 à 08:37 par Steffi

Le « stealthing » : c’est le « Columbia Journal of Gender and Law » qui publie une enquête très inquiétante. Menée par Alexandra Brodsky, elle met en lumière une nouvelle tendance sexuelle très dangereuse. Son nom ? Le “stealthing”.

 

Le « stealthing », un nouveau danger

 


 
Alors, en quoi consiste-t-elle ? C’est le fait pour un homme de retirer le préservatif pendant l’acte sans le consentement de sa partenaire… Angoissant n’est-ce pas ? On tombe des nues en apprenant que c’est une pratique de plus en plus courante. Son nom, “stealthing”, est un anglissisme contractant le mot “stealth” qui veut dire “discrétion” et le suffixe “-ing” qui marque une action en train de se faire. L’expression est donc à être compris comme « le fait de retirer discrètement un préservatif pendant l’acte sexuel ». Et, ce, sans en informer sa partenaire – bien évidemment. Un véritable cauchemar.
 

Une forme de viol

 


 
Évidemment, cette information n’est pas à prendre à la légère ! Ce phénomène est encore méconnu, mais il existe bel et bien… Il faut bien comprendre que c’est un crime. Bien que la personne ait consenti à un acte sexuel, le fait que son partenaire retire, sans prévenir l’autre, le préservatif, remet entièrement en cause cette notion. Le consentement est vicié. C’est donc une forme de viol. D’ailleurs, en Suisse, un homme a récemment été condamné pour viol pour avoir retiré son préservatif au moment de l’acte sans prévenir sa partenaire…
 
C’est un docteur de l’Université du Kent, Sinead Ring, qui a réagi en premier sur cet épisode et revient sur l’importance du consentement : “En faisant cela il bafoue le consentement sous condition, car ce n’est pas parce qu’une personne accepte un rapport sexuel qu’elle consent à tout. Le consentement n’est pas le choix d’un moment, il agit sur toute la durée d’un rapport sexuel.
 
Cette pratique inacceptable expose davantage les victimes à des risques de grossesse et de MST… Mais, cela va plus loin. C’est une atteinte directe à la dignité de la personne, en ce que les femmes ne peuvent disposer librement de leur corps. Il est donc nécessaire d’éveiller les consciences et de sensibiliser chacun face à cette nouvelle pratique qui prend de plus en plus d’ampleur…
 
À lire aussi : « Gregory Lemarchal : la grande annonce de ses parents »

Aurélie Dotremont : on vous racontait que la candidate ne voulait plus entendre parler de télé-réalité. Cette fois, si elle fait parler d’elle, c’est au sujet de chirurgie esthétique. En effet, elle a décidé de passer à nouveau sur le billard. On vous dévoile quelle est sa nouvelle opération. Entre un complexe à effacer Aurélie […]

Lire la suite

Officielles