1. Accueil
  2. TV
  3. Télé réalité
  4. #BoycottLesAnges : Kim Glow et un membre de la prod’ confirment les graves accusations sur TPMP

#BoycottLesAnges : Kim Glow et un membre de la prod’ confirment les graves accusations sur TPMP

Le 24 Avr 2021 à 09:46 par Samantha Martins

Vendredi 23 avril 2021, Cyril Hanouna a reçu dans son émission TPMP un ancien membre de la production des Anges. Ce dernier, ainsi que la candidate Kim Glow, ont confirmé les révélations faites par Angèle, Rania et Nathanya quelques jours auparavant.

Kim Glow témoigne sur le plateau de TPMP

Depuis le début de la semaine, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs accueillent des candidats de télé-réalité à propos du mouvement #BoycottlesAnges. Suite aux révélations fracassantes d’Angèle, Nathanya et Rania, Raphaël Pépin et Tiffany sont venus se défendre. Malheureusement pour eux, le couple n’a pas vraiment fait l’unanimité. Il faut dire que le passif violent du jeune homme l’a très vite rattrapé.

Et ce 23 avril, c’est Kim Glow qui est venue témoigner également. Celle qui avait déjà fait des confidences sur ses réseaux sociaux, a réitéré ses accusations. « J’ai pas du tout envie de cracher dans la soupe. Aujourd’hui, j’ai su me soigner ces blessures et faire la part des choses en me disant que j’ai une qualité de vie qui est pas négligeable, sans tout ça, ça n’aurait pas été possible, » a-t-elle débuté. « Mais j’ai eu les épaules pour m’en sortir parce que psychologiquement j’ai quand même été détruite après le tournage des Anges. »

L’ancienne candidate des Marseillais explique : « J’ai reçu des menaces de mort, des menaces d’agressions de plusieurs candidats (…) je ne me sentais pas protégée. »

Un ancien membre de la production des Anges témoigne

Mais ce n’est pas tout. Après les confidences de deux anciennes stagiaires de La Grosse Equipe, c’est un ancien membre de la production des Anges qui a accepté de témoigner. À visage couvert, Max a confirmé les dires des candidates : « La production préfère privilégie le côté séquence et éditoriale et se nourrit des clashs et de l’acharnement que certains candidats peuvent avoir sur d’autres »

Par ailleurs, interrogé sur la polémique de la dr*gue, il a révélé que de nombreuses substances illicites tournaient sur les tournages. « Il y a du cannab*s, de la coca*ne, il y a de l’ect*sy. » En revanche, la production ne fournirait pas les candidats. Même s’il ne font rien pour régler le problème malgré tout : « Moi de mon expérience, je n’ai jamais vu de gens de la production fournir aux candidats. Ils préfèrent fermer les yeux. »

Officielles

Officielles