1. Accueil
  2. Actu
  3. Perpignan : après une mauvaise plainsanterie, la justice prive un couple de son enfant

Perpignan : après une mauvaise plainsanterie, la justice prive un couple de son enfant

Le 04 Juin 2021 à 09:19 par Louisa Haddad

Perpignan : une jeune maman a fait une mauvaise blague au sujet de son bébé de 4 mois. Elle se retrouve sous le coup de la justice et privée de son enfant.

Une mauvaise blague fait beaucoup de mal à un couple

Nous vous parlions de cette jeune maman qui s’est fait gifler pour avoir allaité son bébé en public. Cette fois, c’est une toute autre histoire qui fait la une. En effet, alors qu’une jeune maman était dans la rue avec son bébé dans les bras, elle a fait une blague qui malheureusement n’est pas passée. En effet, elle était aussi avec son époux. Tous les deux sont issus de la communauté des gens du voyage, descendu du nord car ils étaient invités à un mariage. Selon nos confrères de France 3 Occitanie, la scène s’est déroulée dans la ville de Perpignan (dans les Pyrénées-Orientales).

La mère de famille a balancé sa blague à une lointaine connaissance alors qu’elles étaient dans la rue.  « Elle est belle ma fille, je vous la vends ! Mais attention, elle n’a pas de prix ! », a-t-elle déclaré alors qu’elle était avec son mari. Sauf que son interlocuteur n’a pas du tout cautionné cette blague. Dans la foulée, elle a contacté la police et ce à la surprise générale. Les forces de l’ordre sont arrivés sur place dans la foulée. Le couple est alors arrêté et séparé de son bébé.

La justice retire un bébé à ses parents

La police a directement placé le couple en garde à vue et ils ont été jugés en comparution immédiate lundi pour « délaissement d’enfant ». Le bébé de quatre mois a été placé en pouponnière. Le couple se bat actuellement afin de la récupérer. « C’était une sorte de plaisanterie potache ! Même l’unique témoin, qui a alerté la police, a dit ne pas trop savoir si la jeune femme était sérieuse. Ce dossier est insensé », s’est insurgé leur avocat, Me Matthieu Vouchet.

Ce dernier est choqué par la situation : « La maman, sujette à l’épilepsie, est dans un état de stress absolu, elle ne demande qu’à revoir son bébé ». Le couple a été relaxé mais il n’a toujours pas récupéré le bébé car son placement provisoire a entraîné une seconde procédure. L’audience était initialement prévue le 10 juin mais, au vu des requêtes des parents, elle a été avancée.

Par ailleurs, nous vous disions que l’ancien prétendant de Kellyn dans Les Princes de l’Amour était en prison pour violences conjugales mais aussi que  l’influence de Meghan Markle sur le Prince Harry était pointée du doigt.

Officielles

Officielles