1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : vers une 3ème dose de vaccin généralisée en France, à quoi peut-on s’attendre ?

Covid-19 : vers une 3ème dose de vaccin généralisée en France, à quoi peut-on s’attendre ?

Le 07 Oct 2021 à 10:59 par Louisa Haddad

Covid-19 : une troisième de dose de vaccin est de plus en plus envisagée pour toutes les tranches de la population. On vous dit tout !

Covid-19 : une troisième dose pour tous ?

Comme l’ont remarqué nombre de chercheurs, les cas de contaminations ainsi que les chiffres des hospitalisations quotidiennes sont en nette baisse depuis la quatrième vague. Il semblerait qu’avec la campagne de vaccination, le pays soit en train de se diriger de plus en plus vers une immunité générale. Selon le chercheur Mircea Sofonea, on pourrait devoir vivre avec : « Il se peut qu’il y ait une circulation endémique c’est-à-dire de type grippal, avec une saisonnalité induite par la météo et la durée du jour, un impact sanitaire du Covid-19 plus ou moins important selon les années et des vaccins qu’il faudra éventuellement actualiser ».

De plus, selon les épidémiologistes, la vaccination de masse aura été la raison numéro une de la sortie de la France de la situation critique dans laquelle elle se trouvait. « L’an dernier, la deuxième vague était la conséquence d’un relâchement initié au cours de l’été. Ce qui a changé cette année, c’est la vaccination. », a expliqué Renaud Piarroux, le chef du service de parasitologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Une troisième dose obligatoire ?

Toujours selon Renaud Piarroux : « C’est la vaccination qui nous protège. Or nous savons que deux doses ne sont pas suffisantes. Il faut commencer par les personnes âgées et les plus fragiles. Mais si nous ne voulons pas laisser le virus reprendre le dessus, à terme, c’est toute la population qui devra se faire injecter une troisième dose. ». 

De son côté, l’Agence européenne du médicament (EMA) a donné son feu vert, le 4 octobre dernier, pour une troisième dose du vaccin pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus. En effet, l’EMA redoute que l’immunité ne diminue après la deuxième injection de vaccin. C’est désormais à chaque état de prendre la décision pour sa population.

En France, il se pourrait que la Haute Autorité de Santé suive ces recommandations. D’autant qu’en août dernier, elle publiait un communiqué expliquant que la baisse de l’efficacité du vaccin au fil du temps « ne touche pas seulement les personnes âgées et les populations à risque de formes graves ». L’Agence européenne du médicament indique dans son communiqué que troisième dose doit intervenir « six mois après l’injection de la deuxième dose, et quatre semaines après la dose unique de Janssen ». Par ailleurs, si la troisième dose n’est pas effectuée, cela n’annulera pas le Pass Sanitaire puisqu’il sagit là d’une recommandation et non d’une obligation.

Par ailleurs, nous vous disions que les soignants qui ont diffusé le QR code de Macron ont été ‘identifiés’ mais aussi qu’une personne a acheté un faux pass sanitaire sur Snapchat et qu’elle a par la suite attrapé le Covid-19.

Officielles

Officielles