1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : un reconfinement strict et inévitable dès mercredi 31 mars ? Les français sont inquiets

Covid-19 : un reconfinement strict et inévitable dès mercredi 31 mars ? Les français sont inquiets

Le 30 Mar 2021 à 08:01 par Louisa Haddad

Covid-19 : cela n’a échappé à personne : la situation sanitaire se dégrade en France. Cela pourrait pousser le gouvernement à instaurer un confinement national.

Un reconfinement en vue ?

Depuis le 19 mars dernier, quelques départements sont en confinement. Mais cette nouvelle version est moins contraignante puisque les sorties en journée ne seront plus limitées dans le temps, à partir de 19 h, c’est le principe du couvre-feu qui s’appliquera. En effet, Jean Castex avait déclaré : « Il sera possible de sortir de chez soi pour se promener, sans durée, en respectant un rayon de 10 km autour du domicile ». Puis, il avait ajouté : « Ce choix de moins restreindre les possibilités de sortir de chez soi doit cependant s’accompagner d’une vraie vigilance. Il s’agit de rendre possible le fait d’être à l’extérieur, mais pas d’aller chez des amis pour y faire la fête. »

Quant aux déplacements interrégionaux, ils sont à l’heure actuelle tout simplement interdits pour les habitants des territoires concernés, or motifs impérieux ou professionnels. Quant au reste des Français, le couvre-feu est donc passé à 19 heures à partir de samedi 20 mars, pour anticiper le passage de l’heure d’été. On est donc encore loin du retour à la vie normale.

Les français inquiets face à l’annonce d’un reconfinement

Mais les chiffres sont toujours aussi inquiétants, voire plus. Par conséquent, de nouvelles décisions vont être prises incessamment sous peu afin de freiner la courbe de l’épidémie. Ce qui laisse penser qu’un nouveau confinement plus strict va être mis en place. : « La bataille des prochains jours est simple. Nous allons regarder l’efficacité des mesures de freinage et nous prendrons si nécessaires celles qui s’imposent », a prévenu Emmanuel Macron dans les colonnes du JDD. Avant d’ajouter : « Nous allons préserver les soignants et les personnes vulnérables » tout en faisant preuve de « pragmatisme ».

L’idée d’un confinement national strict ne semble donc plus écartée notamment pour contrer cette troisième vague qui risque d’être très violente. Parmi les décisions envisagées : la fermeture des écoles françaises comme au printemps 2020. Un choix que le Président de la République ne considère pas être comme « un tabou« . Lundi 29 mars, il y avait 4 974 malades du Covid-19 en réanimation, contre 4 903 le 16 novembre, au pic de la deuxième vague, selon l’agence sanitaire Santé publique France. En 24 h, 360 patients avec le virus sont décédés à l’hôpital.

Par ailleurs, nous vous disions que la nouvelle attestation de déplacement était à télécharger juste ici.

Officielles

Officielles