1. Accueil
  2. People

Tibo InShape : il répond aux accusations d’homophobie et de racisme qui le visent

par Ghita

Tibo InShape : il répond aux accusations d’homophobie et de racisme qui le visent
Crédit photo : Tibo InShape © Capture d'écran Instagram

Tibo InShape se confie lors de sa récente interview avec Brut. De la musculation à la politique, l’influenceur aborde sans détours accusations et aspirations. Découvrez ses confidences !

Depuis plusieurs mois, Tibo InShape, de son vrai nom Thibaud Delapart, est au cœur de vives polémiques. Star incontournable de YouTube en France, avec plus de 20 millions d’abonnés, ce créateur de contenu spécialisé dans le fitness a récemment fait des révélations concernant sa position politique lors d’une entrevue avec le média Brut.

Lors de cette discussion, le Youtubeur, qui ne s’était jamais exprimé ouvertement sur la politique auparavant, a affirmé pencher « plus à droite » et n’a pas exclu l’idée d’embrasser un jour le rôle de ministre des Sports. Ses déclarations ont rapidement enflammé les réseaux sociaux. Il s’est également confié sur les accusations d’homophobie et de racisme à son encontre, un sujet délicat qu’il n’avait pas abordé jusqu’alors.

Un fitness guru sur la scène politique

D’ordinaire centré sur le sport et la musculation, Tibo InShape s’est retrouvé projeté sur le devant de la scène politique bien malgré lui. Au cours de son entrevue récente, il a partagé ses pensées sur son orientation politique et son rôle potentiel dans le paysage politique. En tant que dirigeant d’entreprise, il souligne que ses décisions sont influencées par ses propres intérêts ainsi que ceux de ses proches. Cela le place plutôt à droite, même s’il insiste sur le fait qu’il est avant tout un être humain, souvent mal compris par les médias et le public : « Effectivement je peux me considérer plus de droite oui […] mais humain avant tout ! »

Par ailleurs, Tibo InShape aborde sa manière de voter, rappelant le concept de « devoir hiérarchique » popularisé par Jean-Marie Le Pen. Ce dernier, lors d’une émission télévisée, avait clairement exprimé sa préférence pour les liens familiaux en termes d’affections et de loyautés. Quant aux controverses, celui qui avait surpris ses fans en se montrant entièrement dévêtu, a été confronté à des anciens propos qui ont refait surface, suscitant des accusations de racisme et d’homophobie.

Tibo InShape clarifie son passé numérique

Toutefois, des tweets controversés ont refait surface et ont mis à l’épreuve la neutralité qu’il prétend maintenir. Face à ces accusations, Tibo InShape choisit de ne pas rester silencieux. Lors de l’interview avec Aymeric sur Brut, il aborde les anciennes publications qui ont suscité la controverse. Avec franchise, il reconnait que ces messages étaient le résultat d’une réaction impulsive de jeunesse, suite à une agression qu’il avait subie :

C’était vraiment la colère de quelqu’un qui a 17 ans et qui se fait agresser. Tu te fais taper, tu as Facebook à ce moment-là, bah, là tu vides ton sac sur Facebook.

Il a également insisté sur le fait qu’il ne devrait pas avoir à se justifier indéfiniment pour des erreurs passées. En parallèle, il a affirmé son respect pour toutes les communautés, en rappelant les nombreuses collaborations qu’il a réalisées avec des personnes de diverses orientations sexuelles et croyances religieuses. Tibo InShape a exprimé son désir de voir une société plus ouverte et tolérante. Tout en refusant de donner des consignes de vote, il encourage ainsi ses abonnés à faire preuve de discernement et à exercer leur droit de vote en conscience.

Je me suis lancée dans l'écriture par passion et, à travers mes articles, je m'efforce de partager mes connaissances pour divers sujets. J'espère vous transmettre mon engagement en tant qu'écrivaine passionnée !

LinkedIn

Plus d’articles sur