1. Accueil
  2. Actu
  3. Pass Sanitaire : la liste des 30 métiers où il devient obligatoire

Pass Sanitaire : la liste des 30 métiers où il devient obligatoire

Le 21 Août 2021 à 17:14 par Lina Madad

Le Pass Sanitaire sera rendu obligatoire dans certaines professions à partir du 30 août. Le gouvernement a dévoilé la liste de celles qui sont concernées en fonction des corps de métier. On vous dit tout.

30 professions concernées dès le 30 août

Depuis le 9 Août, le Pass Sanitaire fait partie intégrante du quotidien des Français. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est loin de faire l’unanimité.  « On n’entre pas dans l’inconnu. Le pass est déjà appliqué dans plusieurs secteurs depuis juin et expérimenté depuis plusieurs semaines dans de nouveaux lieux, et les choses se passent globalement très bien. » avait déclaré Olivier Véran lors d’une interview au Parisien.

Bars, restaurants, trains (où nous vous expliquions à quoi servait le fameux bracelet bleu), l’extension de l’application du Pass Sanitaire ne fait pas que des heureux. Mais alors que son obligation ne concernait que le public et non les employés de ces lieux, les choses sont sur le point de changer. En effet, à partir du 30 Août, le personnel des endroits dont l’accès est conditionné par le fameux sésame seront concernés également.

À lire aussi : ‘Je rend ma blouse’ : contre la vaccination obligatoire, une infirmière fait 2,5 millions de vues sur TikTok

La liste des métiers où le Pass Sanitaire sera obligatoire

Le 30 Août marque une nouvelle date butoir. En effet, à partir de ce jour-là, les 12-17 ans seront concernés par l’obligation du pass. Et les salariés des endroits de la liste suivante (disponible sur le site du gouvernement) également :

  • les lieux d’activités et de loisirs :
    • salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions ;
    • salles de concert et de spectacle ;
    • cinémas ;
    • musées et salles d’exposition temporaire ;
    • festivals (assis et debout) ;
    • événements sportifs (manifestations sportives amateurs en plein air) ;
    • établissements sportifs clos et couverts ;
    • établissements de plein air (terrains de sports, stades, piscines…) ;
    • conservatoires, lorsqu’ils accueillent des spectateurs, et autres lieux d’enseignement artistique à l’exception des pratiquants professionnels et personnes engagées dans des formations professionnalisantes ;
    • salles de jeux, escape-games, casinos ;
    • parcs zoologiques, parcs d’attractions et cirques ;
    • chapiteaux, tentes et structures ;
    • foires et salons ;
    • séminaires professionnels de plus de 50 personnes, lorsqu’ils ont lieu dans un site extérieur à l’entreprise ;
    • bibliothèques (sauf celles universitaires et spécialisées comme la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque publique d’information hors espaces d’expositions) ;
    • manifestations culturelles organisées dans les établissements d’enseignement supérieur ;
    • fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions ;
    • navires et bateaux de croisière avec restauration ou hébergement ;
    • tout événement culturel, sportif, ludique ou festif, organisé dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public susceptible de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.
  • les lieux de convivialité :

    discothèques, clubs et bars dansants, bars, cafés et restaurants, à l’exception des cantines, restaurants d’entreprise, ventes à emporter et relais routiers, ainsi que lors des services en chambres et des petits-déjeuners dans les hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;

  • les transports publics interrégionaux :

    vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, cars interrégionaux ;

  • les grands magasins et les grands centres commerciaux supérieurs à 20 000 m2 selon une liste définie par le préfet de département.

À lire aussi :‘Je rend ma blouse’ : contre la vaccination obligatoire, une infirmière fait 2,5 millions de vues sur TikTok

Officielles

Officielles