1. Accueil
  2. Actu
  3. Marlène Schiappa choquée par les propos de Maeva Ghennam : elle saisit l’ordre des gynécologues

Marlène Schiappa choquée par les propos de Maeva Ghennam : elle saisit l’ordre des gynécologues

Le 10 Sep 2021 à 08:01 par Louisa Haddad

Marlène Schiappa : l’affaire du rajeunissement de vag*n de Maeva Ghennam a pris énormément d’ampleur. Tant et si bien que la ministre déléguée a pris une décision radicale.

Marlène Schippa : choquée face aux propos de Maeva Ghennam

C’est une polémique qui a fait couler énormément d’encre. Alors qu’elle s’est rendue dans le cabinet de son gynécologue, la jeune femme avait confié : « Je suis avec le docteur, j’ai fait de la radiofréquence et de la mésothérapie sans injections et en fait ça rajeunit le vag*n ». Puis, la candidate a ajouté : « Pour moi c’est super important d’avoir un beau vag*n, moi j’ai de la chance j’ai trop un beau vag*n,  j’ai pas les lèvres qui pendent mais il faut entretenir et mon docteur c’est le meilleur pour ça. Genre là c’est comme si j’avais douze ans ! ».

Les réactions se sont enchainées sur la toile, de Booba en passant par Ahmed Sylla (à qui elle a répondu), tous se sont montrés particulièrement choqués par les propos de Maeva Ghennam. À tel point que Cyril Hanouna a voulu évoquer ce sujet sur son plateau. Il a même invité l’avocate de la jeune femme, Maître Anouck Aragones, qui a défendu sa cliente. « Elle a été touchée, elle est sensible aux réactions. C’est pour cela qu’elle a instantanément pris son téléphoner et tenu à s’excuser quand elle a vu que ça a choqué et suscité cet émoi. Elle a tenu à rétablir la vérité au sujet de la non-opération effectuée auprès de ce médecin. Ce médecin n’était pas au courant qu’elle se snapait. Aujourd’hui, il vit véritablement un acharnement. », a-t-elle déclaré.

Marlène Schiappa saisit l’ordre des gynécologues

D’ailleurs, le fait que ce gynécologue se prête à un telle promotion a choqué la ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur Marlène Schiappa. Selon nos confrères de Télé Loisirs, elle a adressée une lettre à Joëlle Belaisch-Allart, la présidente du Collège national des gynécologues et obstétriciens français. Elle lui a notamment fait part de son mécontentement.

D’après Marlène Schiappa a « rappelé que les gynécologues sont engagés pour défendre les droits des femmes et les protéger ». Toujours selon nos confrères, la ministre « s’interroge sur le fait de promouvoir des pratiques chirurgicales spécifiques et non prouvées par des études scientifiques ». Elle a notamment voulu savoir sa « position sur cet enjeu fondamental ».

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Officielles

Officielles