1. Accueil
  2. Actu
  3. Il laisse son fils à une inconnue le temps de son jogging, l’enfant a failli être enlevé

Il laisse son fils à une inconnue le temps de son jogging, l’enfant a failli être enlevé

Le 25 Nov 2020 à 10:15 par Louisa Haddad

Montauban : un homme a décidé de confier son enfant de 3 ans à une inconnue, le temps de taire son jogging. Une tierce personne, qui passait par là, a tenté de l’enlever. Une scène improbable qu’on vous raconte juste ici.

Un homme laisse son enfant à une inconnue

On vous racontait qu’un délinquant recherché depuis 40 ans, se cachait en fait sous l’identité d’un enfant mort à cinq ans. Il y a des histoires qui ne s’inventent pas… Et celle d’aujourd’hui en fait partie : vendredi 21 novembre, un homme avait envie de faire son jogging. Accompagné de son fils de trois ans, il a décidé de le laisser à un inconnue dans le parc de Montauban (situé dans le Tarn-Et-Garonne).

Cette femme était dans ce parc baptisé le cours Foucault et elle surveillait ses deux enfants. Le père de famille a donc saisi cette aubaine en lui proposant de jeter un oeil sur son propre fils. Evidemment, la femme a accepté. Sauf que quelques minutes plus tard, le pire a failli se produire sans qu’elle s’en aperçoive…

Un passant a failli enlever l’enfant de 3 ans

Et pour cause, une autre jeune femme s’est approchée du jeune garçon, l’a pris par la main et s’en est allée avec lui. Sauf que, selon nos confrères de la Dépêche du Midi, la femme qui gardait l’enfant n’a pas remarqué qu’il partait avec une autre personne. C’est le père, de loin, qui s’en est rendu compte et il a alors immédiatement couru vers cette femme, afin de récupérer son fils.

La femme – qui est soupçonnée d’avoir voulu enlever l’enfant – s’est enfuie. Sauf que dans sa course effrénée, la police l’a rattrapée. Il s’agissait d’une personne sans domicile fixe et qui a des troubles psychologiques. Alors que les policiers lui ont demandé des explications, elle a confié qu’elle pensait que le petit garçon était perdu. Pas convaincues par ses propos, les forces de l’ordres l’ont placée en garde à vue puis libérée samedi matin. La maman qui devait garder un oeil sur le garçon est partie sans même se confier sur la situation.

Par ailleurs, nous disions qu’à Nîmes, un commerçant a voulu interdir l’accès à son magasin aux femmes voilées mais aussi qu’un homme a écopé de 135€ d’amende pour avoir écrit qu’il ‘veut péter la gueule à un mec’ sur son attestation.

Officielles

Officielles