Officielles

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Famille morte dans le Finistère : ce que la mère a dit aux gendarmes avant le drame se précise

Famille morte dans le Finistère : ce que la mère a dit aux gendarmes avant le drame se précise

Le 05 Nov 2022 à 11:05 par Louisa Haddad

Finistère : les corps d’une mère de famille et de ses deux filles de 8 et 11 ans, avaient été retrouvés par la gendarmerie dimanche matin dans leur maison. Le corps du père avait lui été découvert au rez-de-chaussée du domicile, où il s’était pendu. L’enquête se poursuit.

Une famille retrouvée m*rte dans sa maison

Un couple et leurs deux fillettes de 8 et 11 ans, ont été retrouvés morts dimanche 30 octobre. Et ce, dans une maison de la commune balnéaire de Carantec (Finistère). Une enquête pour hom*cides volontaires a été confiée à la gendarmerie, selon un communiqué du parquet de Brest. Les premières constatations « n’ont révélé aucune trace de blessure externe , ni d’utilisation d’une a*me sur aucun des corps ».

C’est la mère de la jeune femme, inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles, qui a donné l’alerte. Les gendarmes sont alors arrivés dans la foulée. Ils ont d’abord découvert le corps du père, âgé de 41 ans, pendu au rez-de-chaussée de la maison. Ils ont ensuite retrouvé les corps des deux fillettes. Âgées de 8 et 11 ans, elles étaient « chacune dans son lit et dans sa chambre au premier étage ». Puis, les gendarmes ont découvert le corps de la mère de famille dans la chambre conjugale.

La mère avait parlé aux gendarmes

La mère de famille avait signalé à la gendarmerie avoir reçu une « gifle » le 8 octobre, sur fond de séparation difficile du couple, a révélé lundi le parquet. La femme de 38 ans s’était présentée à la gendarmerie le 19 octobre, pour indiquer qu’elle avait été giflée par son mari une dizaine de jours plus tôt, sans porter plainte, a indiqué le procureur de la République de Brest, Camille Miansoni, lors d’un point presse. Elle avait également annoncé qu’elle quittait le domicile familial pour « s’installer chez ses parents ».

Famille morte dans le Finistère : ce que la mère a dit aux gendarmes avant le drame se précise

« Elle estime (alors) que ce n’est pas opportun de donner une suite judiciaire à cela, mais elle préfère le signaler », complète le procureur. Ajoutant que le mis en cause aurait « sans doute » été entendue dans les prochains jours « si ce drame n’était pas intervenu. » La mère de famille aurait déclaré :  » Je ne veux pas que les filles sentent leur père soit accusé de quelque chose ».

Elle a également indiqué lors de son audition qu’il n’y avait « jamais eu de violence physique » au cours des 13 années de vie commune du couple avant cet évènement. En revanche, elle a précisé que la séparation, à son initiative, se faisait de manière conflictuelle. Les résultats des autopsies sont en attente afin de déterminer les causes des décès. Par ailleurs, nous vous parlions de ce père qui a enterré sa fille de 6 ans vivante pour la punir mais aussi de ce directeur d’école qui a humilié une élève de 5e. Enfin, nous vous disions qu’un bébé est décédé quelques heures après sa naissance à l’hôpital.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gossip Room (@gossiproomoff)

Emiliano Sala : Mercedes Taffarel, la mère d’Emiliano Sala, s’est exprimée pour la première fois sur le crash de l’avion qui transportait le footballeur pour Cardiff, en janvier dernier. À ce jour, elle ignore encore les circonstances exactes dans lesquelles son fils est mort. Elle a de nombreuses interrogations En janvier dernier, Emiliano Sala est décédé […]

Lire la suite

Officielles