1. Accueil
  2. Actu
  3. Édouard Philippe vexé : des remarques sur sa barbe dépigmentée ne passent pas

Édouard Philippe vexé : des remarques sur sa barbe dépigmentée ne passent pas

Le 11 Sep 2021 à 10:53 par Lina Madad

Édouard Philippe : La barbe de l’ex premier Ministre a beaucoup fait parler ! Mais ces remarques peu élogieuses ne lui ont pas du tout plu…

Une dépigmentation qui ne passe pas inaperçue

C’est sans doute un des sujets qui a le plus passionné les internautes lors du 1er confinement. En effet, alors que les français suivaient assidûment les prises de parole d’Edouard Philippe, ils l’ont scruté avec intérêt. Et ils ont également remarqué que ce qui n’était au début qu’une barbe poivre et sel évoluait rapidement. très vite, cela a soulevé beaucoup de réactions. Et les spéculations se sont faites de plus en plus insistantes concernant l’origine de cette décoloration.

Alors, Édouard Philippe a décidé de se livrer sur cette maladie qui soulève tant d’intérêt. Ainsi, lors d’une interview accordée à Paris Match à l’occasion  la préparation du deuxième tour des élections municipales, il a levé toutes les interrogations . À l’image de ces stars qui évoquent à coeur ouvert leurs maladies. « C’est une maladie – un vitiligo – sans gravité, ni douloureuse ni contagieuse » a-t-il expliqué. Cette maladie ne serait en rien dangereuse, mais causerait de la dépigmentation au niveau de la peau, et causerait tout simplement des tâches sans grande gravité.

Édouard Philippe n’a pas apprécié ces commentaires

Mais si pour beaucoup, il ne s’agit que de curiosité bénigne, bien souvent la barbe d’Edouard Philippe a suscité les moqueries ! Comme cette fois où les internautes l’avaient comparé à Cruella ! Et c’était un sujet que le journaliste Tugdual Denis a voulu aborder dans son livre « La vérité sur Édouard Philippe », disponible aux éditions Robert Laffont depuis ce jeudi 9 septembre 2021. Écrit en étroite collaboration avec l’ex 1er ministre, celui-ci revient notamment sur une comparaison peu flatteuse. Il s’agit de cette qu’avait fait Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de Balance ton post entre lui et un dalmatien.

« À la fois, je m’en fous de mon vitiligo, et à la fois, je ne vous l’apprends pas à vous, qui êtes concerné, ça reste une pathologie (…) La leçon, c’est qu’en France, quand vous êtes un homme blanc de cinquante ans, on peut vous comparer à un chien. » a-t-il ainsi confié. Il faut croire que les remarques répétitives ont failli par avoir raison de la patience d’Edouard Philippe…

À lire aussi : Marlène Schiappa choquée par les propos de Maeva Ghennam : elle saisit l’ordre des gynécologues.

Officielles

Officielles