1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : Paris et la région Île-de-France se préparent à prendre de nouvelles mesures restrictives

Coronavirus : Paris et la région Île-de-France se préparent à prendre de nouvelles mesures restrictives

Le 01 Mar 2021 à 23:34 par Louisa Haddad

Coronavirus : la maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente de région Valérie Pécresse souhaitent proposer de nouvelles mesures pour ralentir l’épidémie de Coronavirus.

De nouvelles mesures pour l’Ile-de-France

Olivier Véran a annoncé qu’un nouveau traitement avait été autorisé en France. Il s’agit d’un traitement d’anticorps de synthèse nommé Bamlanivimab : « Quelque 83 centres hospitaliers ont déjà reçu des milliers de ce traitement qui pourront commencer à être administrés avec prudence initialement dans un cadre hospitalier pour des patients âgés de 80 ans et plus, et qui ont des troubles de l’immunité ». En effet, ce traitement s’adresse tout particulièrement aux personnes les plus à risques.

Il faut savoir que les anticorps de synthèse sont alors fabriqués et clonés en laboratoire. Ils reproduisent les mêmes actions que les anticorps de notre système immunitaire. Le traitement est administré par transfusion de 700 mg, durant une heure en moyenne. Dans l’idéal, il doit « être administré dans un délai maximal de 5 jours après le début des symptômes […] pour garantir un maximum d’efficacité. » Cela est une grande avancée dans ce combat contre le Coronavirus. Mais certains élus pensent qu’il faut mettre en place de nouvelles mesures restrictives. Le but étant de retrouver une vie normale le plus rapidement possible.

En route vers un confinement Ile-de-France ?

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a de son côté réuni les 20 maires d’arrondissement lundi en fin de matinée. Ils ont échangé « sur des propositions de mesures qu’ils vont soumettre au préfet de police et à l’Agence régionale de santé (ARS)». Cette dernière a montré son opposition à un confinement. « Plus on restreint les espaces publics et les temps d’aération pour les familles, moins on lutte contre le Covid. C’est ce que nous avons appris du premier confinement. À l’extérieur, on a moins de risques d’attraper le Covid. Et ce dès lors que l’on porte un masque et que l’on est respectueux des gestes barrières », a-t-elle affirmé.

Par ailleurs, elle a demandé une accélération de la vaccination. « Fin mars, au rythme actuel, seul un quart des Parisiens de plus de 75 ans aura reçu deux doses de vaccin. J’ai demandé à l’ARS, au préfet de police et au préfet de région que nous puissions multiplier par quatre les quantités de vaccins », a ajouté Anne Hidalgo. De son côté Valérie Pécresse a déclaré qu’il fallait tout faire pour éviter un reconfinement. Par exemple, elle n’est pas contre la fermeture les lieux à forte fréquentation : «C’est une réflexion qui est en cours aujourd’hui. Avec tous les préfets de département, on essaye d’identifier les lieux qui sont des lieux à risques».

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Par ailleurs, nous vous disions que le gouvernement n’était pas contre le passeport vaccinal en France.

Officielles

Officielles